Actus Pollution de l'air et climat

Première réunion du Comité de Paris dans l'après-midi.
Samedi 5 décembre, le Président de la COP-21, Laurent Fabius, avait proposé lors de la plénière de la COP, la méthode de travail retenue pour la 2e semaine de négociations qui comprenait la mise en place d'une instance unique ouverte à tous, le Comité de Paris, présidée par le Président de la COP lui-même, pour mener des consultations informelles. Il se réunit au moins une fois par jour. L'objet de ces consultations est de faire avancer le texte de l'accord et faciliter les compromis sur les points divergents. Les travaux du Comité doivent aboutir à un projet d'accord et de décisions qui sera ensuite transmise à la COP en vue de son adoption le 11 décembre. Ce Comité travaillera dans le respect de trois principes : premièrement, rien ne sera convenu tant que tout ne sera pas convenu, deuxièmement, l'inclusion de toutes les Parties et troisièmement, la transparence.

Laurent Fabius a également proposé de mettre en place quatre groupes de travail informels sur les questions transversales dont la résolution conditionne largement l'adoption d'un accord : soutien ou moyens de mise en oeuvre (financement, technologies et renforcement des capacités) ; différenciation, et notamment s'agissant de l'atténuation, des financements et de la transparence ; ambition dont les objectifs à long terme et la révision périodique ; accélération de l'action pré-2020 (2e axe de travail de l'ADP). Ces quatre groupes seront animés par 14 facilitateurs, qui sont des Ministres, nommés à cet effet sur proposition de Laurent Fabius. Les consultations relatives au soutien et à la différenciation sont tenues à la suite l'une de l'autre. Les deux autres consultations sont menées en parallèle. Les consultations au sein de ces quatre groupes de travail ont démarré dimanche 6 décembre dans l'après-midi.

Par ailleurs, le Président de la COP-21 a demandé aux Ministres de mener des consultations sur six questions supplémentaires : adaptation & pertes et dommages ; approches et mécanismes de coopération ; forêts ; préambule [de l'accord] ; mise en oeuvre et respect des obligations ; et mesures de riposte. 
Pour assurer la transparence de l'ensemble du processus, le Président de la COP dresse des bilans d'étape réguliers dans le cadre des sessions plénières de la COP.

Laurent Fabius a également proposé la création d'un groupe de revue juridique et linguistique pour s'assurer que le texte soit clair en termes juridiques et linguistiques et qu'il y ait une conformité et cohérence totales entre les dispositions au sein des articles et entre eux. Ce groupe devra présenter les résultats de sa revue dont des recommandations en relation avec le texte de l'accord au Comité de Paris au plus tard le jeudi 10 décembre pour examen. Les recommandations qui seront acceptées par le Comité de Paris seront intégrées dans le texte de l'accord qui sera soumis à la COP le vendredi 11 décembre.

Cette méthode proposée a été acceptée par les Parties.
http://unfccc.int/meetings/paris_nov_2015/in-session/items/9320.php#2 (organisation du travail et rapport des groupes de travail)
http://unfccc.int/files/meetings/paris_nov_2015/application/pdf/cop_president_statement_5december_french.pdf (discours de Laurent Fabius sur la méthode de travail proposée à la COP samedi 5 déc.)
http://www.cop21.gouv.fr/negociations-laurent-fabius-reunit-un-premier-groupe-de-facilitateurs/ (les 14 facilitateurs des quatre groupes de travail)

Informations supplémentaires