A l'initiative du Commissaire européen à l'Environnement, Karmenu Vella, un sommet ministériel sur la qualité de l'air s'est tenu à Bruxelles auquel neuf Etats membres (Allemagne, Espagne, France, Hongrie, Italie, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Slovaquie) ont été convoqués. Les neuf Etats membres concernés font l'objet de procédures d'infraction à la législation de l'UE sur la qualité de l'air (directives 2008/50/CE et 2004/107/CE). L'objet du sommet était de donner la possibilité aux neuf Etats membres de prouver qu'ils prendront sans tarder des mesures supplémentaires (mesures de réduction des émissions de polluants) pour rectifier la situation actuelle pour se conformer aux dispositions contraignantes des deux directives précitées. Lors du point presse après le sommet, le Commissaire vella a précisé que les neuf Etats membres concernés ont jusqu'à lundi 5 février 2018 pour soumettre leurs mesures supplémentaires mais il n'a pas indiqué si la Commission compte les assigner devant la Cour de Justice de l'UE. Voir communiqué de la Commission, point presse (vidéo) et déclaration (écrite) du Commissaire Vella. Voir aussi les étapes de la procédure d'infraction à la législatoin de l'UE.