Publication par le Conseil scientifique des académies des sciences européennes (EASAC) d'un rapport sur les technologies à émissions négatives (NET en anglais), telles que le boisement, le reboisement, la bioénergie avec captage et stockage du CO2 (BECC), et certaines technologies relevant de la géo-ingénierie comme la fertilisation des océans. Ce rapport évalue la contribution potentielle de ces NET au respect des objectifs à long terme de l'Accord de Paris. Selon les auteurs du rapport, les NET ont un potentiel limité pour contenir l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à l'échelle et au rythme préconisés par les scénarios du GIEC afin de respecter l'objectif de 2°C.