Publication par Eurostat (l'Office statistique de l'UE) des données sur la consommation d'énergie primaire et finale de l'UE au regard des objectifs fixés pour l'UE par la directive 2012/27/UE sur l'efficacité énergétique (en 2020, la consommation d'énergie ne doit pas dépasser 1 483 Mtep d'énergie primaire ou 1 086 Mtep d'énergie finale, article 3a, modifié par la directive 2013/12/UE).

Ces deux objectifs s'inscrivent dans le cadre de l'objectif global que l'UE s'est fixé en 2007 (réduction de 20% de la consommation d'énergie primaire d'ici 2020 par rapport au scénario tendanciel en 2020). Selon les nouvelles données, en 2016, la consommation d'énergie primaire s'élevait à 1 542,7 Mtep (soit 3,9% au-dessus de l'objectif 2020 de 1 483 Mtep). Elle a baissé de 1,7% sur la période 1990-2016. Elle a atteint un pic en 2006, puis a diminué de 10% sur 2007-2016. Quant à la consommation d'énergie finale, elle s'élevait à 1 107,7 Mtep en 2016 (soit 1,9% au-dessus de l'objectif 2020 de 1 086 Mtep). En 2015, elle était à peu près au même niveau qu'en 1990 mais en 2016, elle était de 2,1% supérieur au niveau de 1990. Eurostat souligne que l'efficacité énergétique (la réduction de la consommation d'énergie) constitue la solution ayant le meilleur rapport coût-efficacité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants.