Publication par l'Agence fédérale allemande de l'environnement (Umweltbundesamt ou UBA) d'une étude relative aux impacts du NO2 sur la santé publique en Allemagne. L'étude montre notamment que, selon les statistiques pour l'année 2014, il y a eu environ 6 000 morts prématurés dues aux maladies cardiovasculaires qui sont liées aux concentrations de fond du NO2, tant dans les zones urbaines que rurales.
L'Allemagne figure parmi les 13 Etats membres de l'UE qui font l'objet de procédures d'infraction pour non respect des valeurs limites de concentration (VLC) de NO2 fixées par la directive 2008/50/CE.
Voir le communiqué de l'UBA (en anglais), l'étude et la synthèse (en allemand), une carte des concentrations actuelles du NO2 en Allemagne (en anglais), la liste des villes avec dépassements des VLC (en allemand). Voir aussi C'est dans l'air n°221 p.2 (réservé aux adhérents du CITEPA).