Publication d'un rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) mettant à jour les méthodologies d'estimation des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le cadre des inventaires. Ainsi, le rapport Révision 2019 (Refinement en anglais) met à jour les lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires. Le rapport a été adopté lors de la 49e session du GIEC, 8-12 mai 2019, Kyoto, Japon). 

La révision des méthodes du GIEC vise à renforcer la transparence et le processus de reporting en garantissant que les modalités d’établissement de ces inventaires sont fondées sur les résultats scientifiques les plus récents. Plus de 280 scientifiques et autres experts ont participé à l’élaboration du rapport Révision 2019 et profondément remanié les chapitres transversaux sur les orientations générales et l'établissement des rapports d'inventaire et ceux dédiés aux méthodes dans quatre secteurs : énergie ; processus industriels et utilisation des produits ; agriculture, foresterie et autres modes d’utilisation des terres ; et déchets. Le CITEPA (Céline Gueguen, ingénieure spécialisée dans le traitement des déchets) a été impliquée en tant qu'auteure dans l'amélioration du chapitre relatif au traitement et rejet des eaux usées. Etienne Mathias, ingénieur au Citepa et expert du secteur agriculture-forêt, a assisté les experts du MTES dans les négociations à Kyoto.
Les Gouvernements nationaux sont tenus de communiquer leurs inventaires nationaux des émissions de GES au titre de la Convention Climat (CCNUCC), du Protocole de Kyoto et de l’Accord de Paris.
Voir communiqué et rapport du GIEC.