CITEPA

Contact
 image

Vers la certification des systèmes capteurs pour la mesure de la qualité de l’air (collaboration Ineris-LNE)

  • Réf. : 2020_09_b23
  • Publié le: 28 septembre 2020
  • Date de mise à jour: 28 septembre 2020
  • France

A l’heure actuelle, aucun cadre normatif national ou européen ne permet de comparer les performances des différents systèmes capteurs destinés à la mesure des concentrations de polluants (qualité de l’air), pourtant déjà disponibles dans le commerce, aux appareils de mesures de référence répondant aux objectifs de performances exigés par la directive 2008/50/CE concernant la qualité de l’air ambiant.

Afin de répondre à cette problématique, l’Ineris (Institut national de l’environnement industriel et des risques) et le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) se sont associés pour créer une certification volontaire visant à valider le niveau de performance métrologique de systèmes capteurs pour la mesure de la qualité de l’air. Ainsi, a annoncé l’Ineris le 10 septembre 2020 dans un communiqué, ils ont créé, le 31 juillet 2020, l’association “Certification Instrumentation pour l’Environnement” (CIE) afin d’établir une certification des systèmes capteurs pour la mesure de la qualité de l’air. La certification « Air quality sensors » permet aux fabricants et aux distributeurs de systèmes intégrant des capteurs pour la surveillance de la qualité de l’air, d’afficher et de garantir la performance de leurs produits qui auront été évalués par des organismes indépendants.

Le référentiel de certification s’appuie sur des protocoles d’essais en laboratoire et en conditions réelles basés sur les travaux normatifs internationaux du groupe de travail WG42 au sein du Comité européen de normalisation sur la qualité de l’air (CEN TC 264 « Air quality »), auquel l’Ineris et le LNE participent. Dans un premier temps, cette certification volontaire vise les particules fines PM2,5 et le dioxyde d’azote (NO2) avant de s’étendre à d’autres polluants tels que l’ozone (O3) et les PM10. La certification permet de garantir un respect des performances exigées par la directive européenne sur la qualité de l’air (n°2008/50/CE). Un comité de certification (utilisateurs, fabricants, administration, experts techniques, laboratoires de mesure et organismes de certification) est créé pour examiner et valider le référentiel de certification.

Voir communiqué de l’Ineris.

 

 

Brève | France | Connaissances et données / Science | Pollution & Qualité de l’air | Suivi des émissions et des concentrations | Collectivités et Territoires | Particules | Pics de pollution