CITEPA

Contact
 image

La Chine soumet sa 2e contribution nationale à la CCNUCC

  • Réf. : 2021_10_b18
  • Publié le: 29 octobre 2021
  • Date de mise à jour: 29 octobre 2021
  • International

Le 28 octobre 2021, la Chine a soumis sa 2e contribution nationale (NDC-2) au Secrétariat de la CCNUCC au titre de l’Accord de Paris (article 4) et de la décision 1/CP.21 (paragraphes 23 et 24). La NDC-2 de la Chine reprend les engagements climat annoncés par le Président chinois, Xi Jinping, au cours des derniers mois.

 

Contexte

Le 22 septembre 2020, lors de la 75e Assemblée générale de l’ONU, le Président chinois, Xi Jinping, avait annoncé que la Chine renforcera[it] sa NDC, en adoptant des mesures politiques plus robustes. Nous visons à atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 [et non plus “autour de 2030 »] et atteindre la neutralité carbone avant 2060”  (lire notre brève).

Lors du sommet ambition climat, le 12 décembre 2020 en virtuel (lire notre article), la Chine s’était engagée à renforcer son objectif 2030 actuel, en visant désormais un objectif de réduction de 65% d’ici 2030 par unité de PIB (soit une réduction de l’intensité carbone et non pas en absolu), par rapport à 2005 (contre l’objectif inscrit ans sa NDC-1 d’une réduction de l’intensité carbone comprise entre 60 et 65% d’ici 2030). En outre, la Chine avait indiqué qu’elle a également l’intention d’accroître la part des combustibles non fossiles (énergies renouvelables et nucléaire) dans la consommation d’énergie primaire pour atteindre 25% d’ici 2030 [contre 20% au titre de sa NDC-1].

Enfin, lors de la réunion des Ministres de l’Energie et du Climat du G20 à Naples, les 22-23 juillet 2021, la Chine s’était engagée, avec les autres pays du G20, à soumettre sa NDC-2 avant la COP-26, ce qui est désormais chose faite. Lire le communiqué final de la réunion.

 

Même si c’est désormais officiel que le Président Xi Jinping ne se rendra pas à la COP-26 à Glasgow, cette remise de la NDC-2 du premier émetteur mondial de GES est une avancée importante en amont de cette COP charnière dont un des principaux enjeux est de renforcer l’ambition post-2020 en termes de réduction des émissions de GES.

 

 

Brève | International | Politique, gouvernance, réglementation | Climat et Gaz à effet de serre | Outils et plans politiques | CCNUCC/Protocole de Kyoto/Accord de Paris