CITEPA

Contact
 image

Le Citepa publie les données d’émission de polluants et de GES : Secten, édition 2019

  • Réf. : 2019_06_a5
  • Publié le: 18 juin 2019
  • Date de mise à jour: 8 octobre 2019
  • France

Les données Secten édition 2019 viennent d’être mises en ligne publiquement sur notre site. Il s’agit des données d’émission :

  • présentées au format Secten (SECTeurs Economique et éNergie), soit par grand secteur d’activité et par combustible,
  • de gaz à effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques : 31 substances et indicateurs inventoriés – hors spéciation HFC et COVNM,
  • relatives aux années 1990 à 2017, ainsi qu’une pré-estimation provisoire de 2018,
  • relatives au périmètre de la France métropolitaine (ainsi que, pour les GES, des fichiers présentant des résultats au périmètre Kyoto, c’est-à-dire avec l’Outre-mer incluse dans l’UE),
  • relatives aux émissions territoriales (c’est-à-dire ayant lieu en France, sans les émissions dites importées).

Cette édition de Secten présente des nouveautés de format, ainsi que l’indication des différents objectifs (nationaux, UE, internationaux) attachés aux différentes substances.

Les explications sur la définition des grands secteurs et les analyses sur l’évolution des émissions seront présentées dans le rapport Secten qui sera mis en ligne prochainement et sera disponible publiquement, sur la même page. Les différents chapitres PDF pourront être téléchargés séparément, tout comme le rapport complet.

Pour des informations détaillées sur la méthodologie de calcul de ces émissions, voir le rapport méthodologique “Ominea” (voir article ci-contre).

Résultats 2019 en bref

Emissions de GES : les émissions de GES ont baissé de 17% de 1990 à 2017 (de 542 MtCO2e à 452 MtCO2e) [France métropolitaine, hors secteur UTCATF]. En revanche, entre 2014 et 2017, ces émissions ont stagné, voire sont reparties à la hausse (+0,9% de 2016 à 2017, +0,2% de 2015 à 2016, +1,1% de 2014 à 2015…). Néanmoins, les plus fortes hausses interannuelles ont toutes été observées dans les années 1990.

Evolution des émissions de GES en France métropolitaine, (base 100 en 2014)

 

Répartition des émissions de GES par secteur émetteur

 

Répartition des émissions de GES par grand secteur : les secteurs qui ont connu les baisses les plus fortes entre 1990 et 2017 (périmètre Kyoto) sont la transformation de l’énergie (-30%) [-74% pour l’extraction et distribution de combustibles liquides, -99,8% pour l’extraction et distribution de combustibles solides, -37% pour le raffinage du pétrole, -29% pour la production d’électricité] et l’industrie manufacturière (-44%) [avec notamment -67% pour la métallurgie des métaux non-ferreux, -60% pour l’industrie de la Chimie].

Emissions de polluants : les émissions de tous les polluants suivis par le Citepa ont diminué entre 1990 et 2017. En particulier, les émissions des précurseurs d’ozone ont fortement baissé entre 1990 et 2017 : -59% pour les NOX (dont le NO2), -75% pour les COVNM, -74% pour le CO et -20% pour le CH4. Les émissions de PM10 et de PM2,5 ont respectivement diminué de 54% et 62% sur la même période.

Téléchargez les fichiers de données Secten.

Article | France | Connaissances et données / Science | Pollution & Qualité de l’air | Climat et Gaz à effet de serre | Suivi des émissions et des concentrations | Convention de Genève/Protocole de Göteborg | CCNUCC/Protocole de Kyoto/Accord de Paris | NEC | Particules | Bâtiments | Industrie | Transport routier | Transport maritime | Transport aérien