CITEPA

Contact
 image

Journal de la COP-26 | Jour 10 : Programme de la 10e journée + nouvelle publication

  • Réf. : 2021_11_a16
  • Publié le: 9 novembre 2021
  • Date de mise à jour: 9 novembre 2021
  • International

Pour le déroulement global et les enjeux de la Conférence de Glasgow sur le Climat, lire notre article.

 

Programme de la 10e journée – le 9 novembre 2021

 

La Présidence de la COP-26 consacre la journée du 8 novembre 2021 à la science et à l’innovation, ainsi qu’à la question des genres.

 

Poursuite des négociations

Les trois organes de prise de décision de la CCNUCC (COP, CMA, CMP) poursuivront les négociations formelles sur la base de leurs programmes de travail respectifs adoptés le 31 octobre 2021 (lire notre article).

 

Reprise du segment de haut niveau

9-10 novembre 2021 : deuxième partie du segment de haut niveau (High Level Segment). Des allocutions nationales (national statements) seront prononcées par les Parties dont les Chefs d’Etat et de Gouvernement n’ont pas prononcé d’allocutions lors de la première partie du segment de haut niveau les 1er -2 novembre 2021 à Glasgow. Le premier jour de cette 2e partie du segment de haut niveau verra 33 Ministres du Climat/Energie/Environnement ou des Affaires étrangères ou hauts fonctionnaires prononcer une allocution.

Voir page du site de la CCNUCC consacrée à cette 2e partie du segment de haut niveau.

Voir liste provisoire des intervenants

Voir toutes les allocutions prononcées lors de la première partie du segment de haut niveau (les 1er-2 nov. 2021)

 

Plénière informelle de la Présidence

Le Président britannique de la Conférence convoquera une plénière informelle de la COP/CMA/CMP dans l’après-midi pour faire un point sur l’état d’avancement des négociations sur les différents sujets et pour proposer les prochaines étapes, à quatre jours de la clôture officielle prévue de la Conférence (vendredi 12 novembre 2021 à 18h).

 

Evénement de la Présidence

Dans le cadre de la thématique de la journée « Science et innovation », à l’initiative du Président britannique de la COP-26, Alok Sharma, un « grand événement » (headline event) se tient de 13h30 à 14h45 intitulé « Agir en réponse au rapport du Giec : maintenir l’objectif de +1,5°C à portée de main ».

Les représentants des Parties, des Observateurs et des Acteurs Non-Etatiques se réuniront pour discuter de ce qui est nécessaire dans le processus de la CCNUCC, des résultats attendus de la COP-26 et de l’action climat au cours des années à venir pour répondre à la contribution du groupe de travail I du Giec au 6e rapport d’évaluation et pour maintenir l’objectif de 1,5°C à portée de main.

 

Vient de paraître : impact des NDC sur le réchauffement 

Après les estimations publiées par l’AIE le 4 novembre 2021 selon lesquelles l’ensemble des engagements climat annoncés jusque-là (inscrits dans les NDC et annoncés ailleurs, par exemple l’engagement mondial sur le CH4) conduirait à une hausse de +1,8°C, le consortium international de deux instituts de recherche Climate Action Tracker (CAT) a publié le 9 novembre 2021 une mise à jour de son analyse du 4 mai 2021, en prenant en compte les NDC nouvelles et/ou mises à jour depuis. Selon les nouvelles estimations de CAT, les politiques et mesures existantes (“scénario politiques existantes”) conduiraient à un réchauffement de +2,7°C d’ici 2100, soit presque le double de l’objectif de +1,5°C fixé par l’Accord de Paris (article 2). Si les objectifs 2030 inscrits dans toutes les NDC étaient intégralement mis en oeuvre, le réchauffement serait ramené à +2,4°C. Si ces objectifs 2030 et les engagements contraignants 2050 (objectifs de neutralité carbone) formellement fixés par les pays de la planète étaient intégralement mis en oeuvre, le réchauffement serait ramené encore à +2,1°C. Dans l’hypothèse que tous les objectifs 2030 et 2050 fixés, annoncés et/ou envisagés par les pays (dans leur NDC, leur stratégie bas-carbone 2050 ou simplement annoncés) seraient intégralement mis en œuvre, le réchauffement pourrait même être ramené à +1,8°C (“scénario optimiste), estimation qui rejoint celle de l’AIE du 4 novembre 2021.

A mi-parcours de la COP-26, CAT est formel : “il est clair qu’il y a un écart énorme en termes de crédibilité, d’action et d’engagement des Etats” et que “les objectifs 2030 sont totalement insuffisants” pour respecter l’objectif +1,5°C. 

Le Citepa reviendra plus en détail sur cette analyse dans un prochain article qui sera publié dans la rubrique Veille Air & Climat.

 

Projections en matière de réchauffement d’ici 2100 selon les différents scénarios de CAT

Source : Climate Action Tracker, 9 nov. 2021

Voir analyse intégrale de CAT | voir le communiqué

Climate Action Tracker (CAT)

Climate Action Tracker (CAT) est un consortium international indépendant d’analyse scientifique composé de deux instituts de recherche Climate Analytics et New Climate Institute. La mission de CAT est de suivre et d’évaluer l’action climat des pays au regard de leurs objectifs climat nationaux, notamment à l’horizon 2030 et 2050 (fixés conformément à l’article 4 de l’Accord de Paris) et des objectifs mondiaux de +2°C et de +1,5°C (fixés par l’article 2 de l’Accord de Paris).

 

En savoir plus

Programme du jour en détail (le programme de la journée indiquée est mis en ligne la veille au soir)

Les pages du site de la CCNUCC consacrées à la COP-26, à la CMA-3, à la CMP-16, aux sessions 52 à 55 du SBSTA (SBSTA-52-55) et aux sessions 52 à 55 du SBI (SBI-52-55)

Page du site de la CCNUCC consacrées aux informations et mises à jour fournies par la Présidence britannique de la COP-26 (Updates from the COP President)

Programme de la Présidence (en détail)

 

 

 

Article | International | Politique, gouvernance, réglementation | Climat et Gaz à effet de serre | CCNUCC/Protocole de Kyoto/Accord de Paris