CITEPA

Contact
 image

Bilan de la COP-22 et enjeux de la COP-23 : quelles avancées vers la concrétisation de l’Accord de Paris ?

  • Réf. : 2017_11_d1
  • Publié le: 7 novembre 2017
  • Date de mise à jour: 7 mai 2019
  • International

Le CITEPA vous propose une analyse des résultats des deux semaines de négociations à Marrakech. Tout d’abord, il s’agira de dresser un bref état des lieux de l’ensemble des résultats obtenus. Ensuite est présentée une description détaillée des avancées concrètes et des conséquences. Enfin, la présente FdS examine les prochaines étapes en amont de la COP-23, avec un focus sur les résultats de la session de négociations inter-COP à Bonn en mai 2017 et les enjeux de la COP-23.

La 22e Conférence des Parties à la Convention Climat et les autres sessions de négociation (voir page 5), qui se sont tenues à Marrakech du 7 au 19 novembre 2016, ont réuni plus de 22 500 participants dont près de 15 800 délégués gouvernementaux (équipes de négociation nationales, Ministres,…) des 197 Parties à la Convention Climat (CCNUCC), 5 400 représentants d’agences onusiennes, d’organisations intergouvernementales et d’ONG environnementales, ainsi que 1 200 journalistes du monde entier1.

La COP-22 s’est ouverte à un moment décisif dans l’histoire de la CCNUCC : trois jours après l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris.

Au terme de deux semaines de négociations intenses et “seulement” neuf heures au-delà de l’heure de clôture officielle, la COP-22 s’est achevée dans la nuit du vendredi au samedi 19 novembre 2016, un record de faible dépassement comparé aux années précédentes [30h à la COP-21, 33h à la COP-20, 27h à la COP-19,…].

La COP-21 a été une COP déterminante et la COP-24 sera également une COP déterminante. En revanche, la COP-22, dont il est question dans la présente FdS, et la COP-23, sont des COP d’étape.

Depuis la COP-21, la question est de savoir comment concrétiser l’Accord de Paris car celui-ci reste globalement imprécis et se base sur des engagements (NDC) encore hétérogènes et insuffisants pour parvenir à respecter l’objectif de 2°C.

A la COP-22, les discussions ont démarré pour que le régime de Paris, qui se veut non contraignant, contrairement au régime de Kyoto qui a montré ses limites, parvienne à inciter les Parties à renforcer leur ambition en termes d’action climat nationale.

 

TELECHARGER NOTRE DOSSIER COMPLET AU FORMAT PDF.

 

Dossier | International | Politique, gouvernance, réglementation | Climat et Gaz à effet de serre | CCNUCC/Protocole de Kyoto/Accord de Paris