CITEPA

Contact
 image

Qualité de l’air en Ile-de-France : dépassements récurrents des normes PM10 et NO2 (bilan Airparif 2019)

  • Réf. : 2020_06_b06
  • Publié le: 10 juin 2020
  • Date de mise à jour: 10 juin 2020
  • France

Le 3 juin 2020, l’association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France, Airparif, a publié le bilan de la qualité de l’air 2019 en Ile-de-France. Le bilan souligne que si à l’exception de l’ozone, la baisse tendancielle des niveaux de pollution chronique se poursuit et que l’intensité de dépassement des normes de qualité de l’air se réduit d’année et année, les concentrations en Ile-de-France restent problématiques au regard de ces normes  pour deux polluants : PM10 et NO2. Par ailleurs, les valeurs guides (air quality guidelines) de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sont néanmoins largement dépassées notamment pour les PM2,5.

Tendances et situation de l’année 2019 au regard des normes de qualité de l’air et des lignes directrices de l’OMS

 

Source : Airparif, 03/06/2020

 

Dioxyde d’azote (NO2)

A proximité du trafic routier, si sur les axes les plus chargés (bd. Périphérique, autoroute A1,…), les concentrations moyennes en NO2 sont toujours près de deux fois supérieures à la valeur limite (VL) de concentration annuelle (40 µg/m3), certains axes routiers parisiens majeurs passent pour la première fois sous ce seuil. En 2019, 500 000 Franciliens sont potentiellement exposés au dépassement de cette VL annuelle, dont 10% des Parisiens.

 

Lire notre article “Dépassement des VLC de NO2 : la France condamnée par l’UE”.

 

Particules PM10

Les VL journalières et annuelles sont encore dépassées à proximité du trafic routier, sur certains axes de circulation majeurs. En 2019, plus des trois quarts des Franciliens sont exposés à un dépassement des valeurs guides de l’OMS (trois jours maximum supérieurs à 50 µg/m3).

 

Particules fines (PM2,5)

La VL et la valeur cible sont respectées. En revanche, les concentrations moyennes annuelles sont toujours largement supérieures aux valeurs guides de l’OMS. En 2019, la quasi-totalité des Franciliens sont concernés par un dépassement des valeurs guides de l’OMS (trois jours maximum supérieurs à 25 µg/m3)

 

Ozone (O3)

L’objectif de qualité relatif à la protection de la santé (120 µg/m3 sur une période de 8 heures, à ne pas dépasser dans l’année) est dépassé en tout point de la région en 2019. C’est également le cas de la valeur guide de l’OMS (100 µg/m3 sur une période de 8 heures)

 

Episodes de pollution

En 2019, le nombre d’épisodes de pollution est en légère hausse par rapport à 2018 : 17 au total (dépassements du seuil d’information), dont 10 pour les PM10 et huit pour l’O3 (dont un également en PM10).  

 

En savoir plus

Brève | France | Connaissances et données / Science | Pollution & Qualité de l’air | Suivi des émissions et des concentrations | Collectivités et Territoires | Santé | Particules | Pics de pollution | Transport routier