CITEPA

Contact
 image

Climat : vers une mise à jour de la feuille de route 2050 de l’UE (appel à aller de l’avant)

  • Réf. : 2018_06_a4
  • Publié le: 1 juin 2018
  • Date de mise à jour: 23 mai 2019
  • UE

Réunis à Paris, le 25 avril 2018, à l’initiative du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire et de sa Secrétaire d’Etat, les Ministres de six autres Etats membres de l’UE [Allemagne, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Suède] ont appelé à l’adoption d’une stratégie européenne de réduction des émissions de gaz à effet de serre à long terme (2050) conforme aux objectifs de l’Accord de Paris.

Feuille de route 2050 (2011) : pas d’adoption formelle

Pour l’instant, au titre de l’Accord de Paris [article 4] et de la décision 1/CP.21 qui l’accompagnait [paragraphe 35], seul trois Etats membres [France, République tchèque et Royaume-Uni] ont soumis leur stratégie bas carbone à long terme. A noter que l’UE a déjà publié une stratégie à long terme [feuille de route 2050 présentée par la Commission le 8 mars 2011] mais elle n’a toujours pas été formellement adopté du fait d’un manque de consensus politique : la Pologne y a mis son veto à deux reprises lors du Conseil Environnement  [21 juin 2011 et 9 mars 2012(1)]. Les autres Etats membres ont adopté des conclusions sur la feuille de route lors du Conseil Environnement du 9 mars 2012.

Les sept Ministres ont appelé à ce que cette stratégie examine la possibilité de rehausser l’ambition climat de l’UE [objectif fixé en 2014 : réduction d’au moins 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, base 1990 (lire notre article sur ce sujet)]. Lors du Conseil européen du 22 mars 2018, les Chefs d’état et de Gouvernement ont formellement demandé à la Commission européenne de proposer, d’ici la fin du 1er trimestre 2019, une stratégie à long terme “conformément à l’Accord de Paris[en visant la neutralité carbone au cours de la 2e moitié du siècle (cf. article 4 de l’Accord de Paris)]. La Commission a indiqué le 5 juin 2018 qu’elle compte présenter la nouvelle stratégie avant la COP-24 [3-14 déc. 2018].

Le 6 juin, la nouvelle Ministre de la Transition Ecologique d’Espagne, Teresa Ribera, a indiqué que son pays rejoindrait la coalition des sept pays “à forte ambition”. Ancienne Secrétaire d’Etat au Changement Climatique en Espagne de 2008 à 2011, Mme Ribera était, depuis 2014, directrice de l’IDDRI [Institut du Développement Durable et des Relations Inter-nationales] à Paris. Enfin, le 13 juin, le Premier Ministre néerlandais, Mark Rutte, s’est prononcé devant le Parlement européen en faveur d’un objectif de réduction 2030 de 55% pour l’UE [base 1990, au lieu de l’objectif actuel de 40%].

(1)Voir SD’Air n°182 p.160.

Article | UE | Politique, gouvernance, réglementation | Climat et Gaz à effet de serre | CCNUCC/Protocole de Kyoto/Accord de Paris