CITEPA

Contact
 image

Production Gap report du PNUE édition 2020 sur la production de combustibles fossiles à ne pas dépasser pour les objectifs +1,5°C et +2°C

  • Réf. : 2020_12_b07
  • Publié le: 10 décembre 2020
  • Date de mise à jour: 10 décembre 2020
  • International

Le 2 décembre 2020, l’ONU Environnement (Programme des Nations Unies pour l’Environnement ou PNUE) a publié son deuxième rapport sur le “Production Gap” (lire notre article sur l’édition 2019), à l’instar de son rapport annuel Emissions Gap. Le rapport a été élaboré par un consortium international de cinq centres de réflexion et d’instituts de recherche sous l’égide du PNUE : Stockholm Environment Institute [SEI], Climate Analytics, l’Institut international du développement durable [IISD], le Centre de recherche internationale sur le climat CICERO et l’Institut de développement international (ODI).

Ce rapport propose un indicateur sur la production mondiale de combustibles fossiles pour mesurer l’écart entre, d’une part, les niveaux de production prévus par des stratégies nationales et, d’autre part, les niveaux compatibles avec un réchauffement à +2°C et +1,5°C (via la combustion de ces combustibles fossiles). L’édition 2020 met à jour les principaux chiffres par rapport à l’édition 2019, et intègre une analyse du potentiel de changement induit par les politiques d’après-crise du Covid-19. Les analyses par grands pays producteurs, au centre de l’édition précédente, ne seront mises à jour que pour l’édition 2021.

Le niveau de production de combustibles fossiles devrait baisser, entre 2020 et 2030, :

  • de 2% par an en moyenne pour respecter une trajectoire compatible avec l’objectif +2°C
  • de 6% par an en moyenne pour respecter une trajectoire compatible avec l’objectif +1,5°C

Le rapport note que les objectifs de production des pays continuent de prévoir une augmentation de cette production et non une diminution, avec un niveau projeté 50% trop élevé par rapport à l’objectif +2°C et 120% trop élevé par rapport à l’objectif +1,5°C. Cet écart est du même ordre de grandeur que celui relevé dans l’édition précédente.

 

L’écart de production d’ici 2040 (tous combustibles fossiles confondus)

 

Parmi les combustibles fossiles, c’est le charbon qui doit voir sa production diminuer rapidement.

L’écart de production d’ici 2040 par combustible fossile

Néanmoins, dans le même temps, la crise du Covid-19 a conduit, en 2020, à une diminution inédite de la production mondiale des combustibles fossiles de -7%, soit une baisse d’ampleur compatible avec les deux scénarios, si elle se poursuivait après 2020 et si les prévisions de production des Etats n’étaient pas mis en œuvre. Le rapport se penche ainsi sur cette opportunité historique pour les Etats d’engager une transition énergétique.

 

Voir synthèse et rapport intégral.

 

Brève | International | Connaissances et données / Science | Politique, gouvernance, réglementation | Climat et Gaz à effet de serre | CCNUCC/Protocole de Kyoto/Accord de Paris | Energie/EE/EnR | Industrie