CITEPA

Contact
Fil scientifique | air image

Fil scientifique | air

Retrouvez ci-dessous une sélection d’articles scientifiques, documents et rapports sur les émissions de polluants, la qualité de l’air et la politique de lutte contre la pollution atmosphérique. Retrouvez nos autres fils scientifiques et documentaires sur les sujets air & climat.

 

Suivi des émissions de polluants, enjeux de qualité de l’air et politiques air

Documents publiés en 2022

Programme des Nations Unies pour l’Environnment (PNUE) (2022). Air pollution from wildfires expected to surge as world warms. 17 novembre 2022. Consulter le communiqué

Commission européenne (2022). Eurobarometer : Attitudes of Europeans towards Air Quality. 24 octobre 2022. Consulter les résultats et le communiqué

SDES / MTE (2022). Bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2021. 13 octobre 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Le bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2021 confirme que la qualité de l’air s’améliore en lien avec la réduction des émissions de polluants. Ces progrès font suite à la mise en œuvre depuis plusieurs années de stratégies et plans d’action dans différents secteurs d’activité. Toutefois, même si les teneurs en polluants dans l’air baissent, des dépassements de seuils réglementaires de qualité de l’air fixés pour la protection de la santé humaine persistent, en particulier pour l’ozone, le dioxyde d’azote et les particules de diamètre inférieur ou égal à 10 μm. En 2021, la France a également dû faire face à des épisodes de pollution aux particules, notamment dans les Antilles en raison de l’apport important de poussières sahariennes. Le bilan présente les premiers résultats relatifs au suivi des émanations de gaz issues de la décomposition des algues vertes et des sargasses le long des côtes métropolitaines et antillaises

SDES / MTE (2022). Les rejets de polluants dans l’air : résultats complémentaires du bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2021. 13 octobre 2022. Consulter la note. Cette note, publiée conjointement avec le bilan de la qualité de l’air extérieur 2021, reprend les données d’émission de polluants issus de l’édition 20212 du rapport d’inventaire Secten réalisé par le Citepa. Dans le cadre du bilan de la qualité de l’air en France, seules les émissions de quelques polluants sont présentées. Il s’agit de polluants dont les concentrations sont réglementées au niveau européen ou de polluants qui peuvent avoir une influence sur les concentrations de polluants réglementés

Ademe (2022). Evaluation quantitative des impacts sur la santé de la pollution de l’air. Octobre 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Ce rapport vise à identifier les facteurs-clés de succès et les écueils que les collectivités peuvent rencontrer dans la réalisation d’une Etude Quantitative d’Impact Sanitaire de la Pollution de l’Air (EQIS-PA). A travers l’accompagnement de 14 collectivités et de leur retour d’expérience, ce document met l’accent sur les principaux aspects techniques, méthodologies et organisationnels qui vont faciliter, ou au contraire ralentir, la réalisation de ce type d’étude

Bongaerts, E., Lecante, L. L., Bové, H., Roeffaers, M. B., Ameloot, M., Fowler, P. A., & Nawrot, T. S. (2022). Maternal exposure to ambient black carbon particles and their presence in maternal and fetal circulation and organs: an analysis of two independent population-based observational studies. The Lancet Planetary Health6(10), e804-e811. 1er octobre 2022. Consulter

Fei Tian, Miao Cai, Haitao Li, Zhengmin Qian, Lan Chen, Hongtao Zou, Zilong Zhang, Chongjian Wang, Hong Xian, Stephen Edward McMillin, Hualiang Lin. Air Pollution Associated With Incident Stroke, Poststroke Cardiovascular Events, and Death: A Trajectory Analysis of a Prospective Cohort. Neurology.  10.1212/WNL.0000000000201316. 28 septembre 2022. Consulter

Anne-Claire Binter, Michelle S.W. Kusters, Michiel A. van den Dries, Lucia Alonso, Małgorzata J. Lubczyńska, Gerard Hoek, Tonya White, Carmen Iñiguez, Henning Tiemeier, Mònica Guxens (2022). Air pollution, white matter microstructure, and brain volumes: Periods of susceptibility from pregnancy to preadolescence. Environmental Pollution, 2022, 120109, ISSN 0269-7491. 22 septembre 2022. Consulter l’article et le communiqué publié par ISGlobal – Barcelona Institute for Global Health auquel est rattaché l’autrice principale, Anne-Claire Binter

France Stratégie (2022). Inégalités environnementales et sociales se superposent-elles ? 15 septembre 2022. Consulter le communiqué et la note d’analyse

Institute for European Environmental Policy (IEEP) (2022). European Green Deal Barometer Second edition.  14 septembre 2022. Consulter le communiqué, la synthèse et le rapport

European Society for Medical Oncology (ESMO) (2022). Scientists discover how air pollution may trigger lung cancer in never-smokers (ESMO Congress 2022). 10 septembre 2022. Consulter le communiqué et l’article scientifique (payant)

Communication de la Commission au Parlement européen et au Conseil (2022). Examen de la mise en œuvre de la politique environnementale 2022: faire respecter les règles environnementales pour sauver l’environnement. (COM(2022) 438 final). 8 septembre 2022. Consulter le document COM et son annexe 

Organisation Météorologique Mondiale (OMM) (2022). Bulletin annuel de l’OMM sur la qualité de l’air et le climat. 7 septembre 2022. Consulter le communiqué et le bulletin. Selon les projections pour ce siècle, une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée des vagues de chaleur ainsi que des feux de forêt qui s’y associent se traduira par une dégradation de la qualité de l’air, au détriment de la santé des êtres humains et des écosystèmes. Selon ce nouveau rapport, une dynamique de renforcement mutuel entre la pollution et le réchauffement de la planète entraînera un contrecoup climatique (climate penalty) qui affecteront des centaines de millions de personnes. Ce Bulletin annuel de l’OMM rend compte du niveau de qualité de l’air et explique son étroite corrélation avec le changement climatique. Il examine les évolutions possibles de la qualité de l’air en fonction de la concentration des gaz à effet de serre (en se fondant sur divers scénarios, prévoyant des émissions faibles ou élevées). L’édition de 2022 se concentre plus particulièrement sur l’impact des fumées dégagées par les feux de forêt en 2021. Comme en 2020, la chaleur et la sécheresse ont exacerbé la propagation des feux de forêt dans l’ouest de l’Amérique du Nord et en Sibérie, entraînant une augmentation considérable des taux de particules fines (PM2.5) nuisibles à la santé.

Nordic Council of Ministers (2022). Revising PM2.5 emissions from residential combustion, 2005–2019 : Implications for air quality concentrations and trends. 31 août 2022. Consulter

European Public Health Alliance (EPHA) (2022). The WHO Air Quality Guidelines should be used to set air pollution reduction targets in our cities. 31 août 2022. Consulter l’article

SDES / MTE (2022). Pratiques environnementales des Français en 2021 : agir à l’échelle individuelle. 1er septembre 2022. Consulter. Depuis les années 1990, le ministère chargé de l’Environnement mène de manière régulière des enquêtes quantitatives pour connaître les actions individuelles que les Français privilégient afin de protéger l’environnement. Qu’il s’agisse de trier ses déchets, de faire des économies d’énergie, de changer ses modes de déplacement ou de consommation, les formes d’implication individuelle décrites par ces enquêtes reflètent l’appropriation des questions environnementales par les Français. Elles montrent également le chemin qu’il reste à parcourir pour mobiliser plus largement la société au service de la protection de l’environnement

Laboratoire centrale de la surveillance de la qualité de l’air (LCSQA) (2022). Pesticides dans l’air ambiant : Comparaison inter-laboratoires analytique 2021. 2 août 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Consulter aussi le communiqué d’AtmoFrance. Cette comparaison inter-laboratoires (CIL) dédiée aux pesticides et organisée par le LCSQA, fait suite à la dernière en date de 2015 qui montrait une disparité importante des performances des laboratoires avec in fine très peu de laboratoires satisfaisant les exigences en termes de capacité à répondre aux besoins de sous-traitance analytique (limite de quantification, rendement d’extraction, méthodes d’analyse, …) des Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA). Cette CIL s’inscrit également dans le contexte du suivi pérenne engagé depuis 2021, et les résultats obtenus peuvent guider les AASQA dans la sélection de leurs laboratoires sous-traitants pour ce suivi. Cette CIL a porté sur 26 substances (25 substances semi-volatiles et une substance polaire (glyphosate)). Les résultats de cette CIL sont globalement positifs mais font ressortir la nécessité d’apporter quelques précisions et compléments méthodologiques au travers de la révision de la norme XP X43-059 et de mener des discussions avec les laboratoires, notamment sur le cas des substances présentant des biais importants, ou encore celui d’une forte dispersion des résultats individuels

Jean-Baptiste Renard, Jeremy Surcin, Isabella Annesi-Maesano, Gilles Delaunay, Eric Poincelet, Gilles Dixsaut (2022). Relation between PM2.5 pollution and Covid-19 mortality in Western Europe for the 2020–2022 period, Science of The Total Environment, Volume 848, 2022, 157579, ISSN 0048-9697. A paraître en novembre 2022. Consulter

SDES / MTE (2022). Pollution à l’ozone : une situation encore préoccupante malgré des progrès. 27 juillet 2022. Consulter le communiqué et le rapport

Clean Cities Campaign (2022). Clean Cities : the development trends of low and zero-emission zones in Europe – Briefing (note d’analyse). 20 juillet 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Cette analyse sur les zones à faibles émissions (Low Emission Zones ou LEZ) dans l’UE-27, au Royaume-Uni et en Norvège montre qu’il y a un élan soutenu et une nouvelle vague de zones à faibles émissions en cours. Parmi les principales conclusions : entre 2019 et 2022, le nombre total de LEZ actives a augmenté de 40%, passant de 228 à 320.D’ici 2025, 507 LEZ seront en place en Europe (soit une augmentation de 58 % par rapport à juin 2022), notamment en raison de l’entrée en vigueur de nouvelles mesures législatives et réglementaires nationales en France, en Espagne et en Pologne qui rendent obligatoire ou soutiennent l’adoption de ces dispositifs

Copernicus  (Service de la surveillance de l’atmosphère au sein de la Commission européenne) (2022). Copernicus scientists warn of very high ozone pollution as heatwave continues across Europe. 19 juillet 2022. Consulter le communiqué

Airparif (2022). Trajectoires pour respecter les seuils réglementaires – Gains d’émissions de polluats atmosphériques et scénarisation. 12 juillet 2022. Consulter le communiquél’actualité et l’étude

Agence européenne pour l’environnement (AEE) (2022). Air pollution: Which European cities have the best air quality? 11 juillet 2022. Consulter le communiqué et l’outil de suivi de la qualité de l’air (Air Quality Data Viewer) mis à jour

Agence européenne pour l’environnement (AEE) (2022). National Emission Reduction Commitments Directive reporting status 2022Briefing (note d’analyse). 11 juillet 2022. Consulter

Airparif (2022). Recommandations pour améliorer la surveillance de la qualité de l’air dans le métro. Juillet 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Suite aux nombreuses communications alertant sur la pollution de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines de la RATP en Île-de-France, Airparif publie un rapport d’évaluation du fonctionnement du dispositif de surveillance et d’information sur la qualité de l’air, opéré par la RATP dans ses gares souterraines, accompagné par des préconisations d’amélioration. Suite à cette étude, réalisée avec le soutien financier d’Île-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des mobilités et Airparif annoncent la mise en place d’un partenariat pour renforcer la surveillance et l’information concernant la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines en Île-de-France

(2022). Intégration de la qualité de l’air dans les PCAET PLAN’AIR, Retours d’expérience, évaluation sur 30 territoires et recommandations. 6 juillet 2022. Consulter le communiqué et le rapport Depuis la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET) intègrent désormais le pilier « Qualité de l’Air ». Devenus obligatoires, ces plans placent les collectivités territoriales comme les coordinateurs de la stratégie qualité de l’air sur leur territoire. Afin de dresser un premier bilan de l’intégration du volet Air dans les PCAET, Atmo France et les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (ASQAA), avec le soutien de l’ADEME, du Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires , du Ministère des Solidarités et de la Santé et de la Fondation européenne pour le climat, ont réalisé l’étude PLAN’AIR. Cette dernière, réalisée auprès de 30 territoires différents vise à identifier les freins et facteurs de succès à l’intégration du volet « Air » par les collectivités, mais également à partager les bonnes pratiques et caractériser les besoins d’accompagnement dans l’appropriation de cette nouvelle compétence

Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est (2022). Fiches pratiques  phytos & air pour comprendre les mécanismes et limiter les risques de transf’air » . 6 juillet 2022. Consulter le communiqué et les fiches. Ces fiches pratiques sont issues du projet RePP’Air (« Réduction des Produits Phytosanitaires dans l’Air ») qui visait à affiner la compréhension des phénomènes impliqués dans les transferts de produits phytosanitaires (pesticides)dans l’air, dans l’optique d’intégrer cette question dans le conseil auprès des agriculteurs. Porté par la Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est,  RePP’Air a réuni 26 partenaires (9 chambres d’agricultures, 6 associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’air, 3 organismes de recherche et 8 établissements de formation agricole). D’une durée de 4 ans, le projet comptait 7 sites d’études, répartis dans 6 régions françaises

Agence européenne pour l’environnement (2022). Beating cancer — the role of Europe’s environment. 28 juin 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Pour la première fois, l’AEE a étudié les liens entre le cancer et l’environnement, en passant en revue les données scientifiques les plus récentes sur la pollution atmosphérique, le radon, les rayonnements ultraviolets, la fumée de tabac ambiante et les substances chimiques. Le rapport estime que les risques d’origines environnementale et professionnelle sont responsables d’environ 10 % des cas de cancer en Europe 

Haut Conseil de la Sant publique (HCSP) (2022). Évaluation globale des Plans nationaux santé – environnement (2004-2019). 20 juin 2022. Consulter le communiqué, la note, la synthèse et le rapportLe HCSP a réalisé l’évaluation des trois premières générations de plans nationaux santé environnement (PNSE) (2004 – 2019) et de leurs déclinaisons régionales sous la forme de plans régionaux santé environnement (PRSE). Quatre thématiques ont été retenues pour l’analyse :

  • Les polluants dans l’air extérieur : ceux du domaine réglementaire et les pollens.
  • L’environnement intérieur : qualité de l’air dans les écoles et les crèches, habitat dégradé, radon, légionellose.
  • Les risques dits émergents : nanomatériaux, ondes électromagnétiques, perturbateurs endocriniens.
  • Les produits chimiques et leurs usages : les produits chimiques dans les biens de consommation, dans l’alimentation, dans l’environnement aquatique. En complément, est intégré dans l’analyse le programme de biosurveillance.

De plus, les thématiques transversales suivantes ont notamment été analysées : l’évolution de la perception du public des risques liés à l’environnement et les actions d’information et de formation menées à l’échelle nationale et régionale. L’évaluation réalisée par le HCSP, sans avoir pris en compte l’ensemble des actions des 3 plans, à travers les thématiques considérées, permet d’avoir une vision globale de l’évolution des politiques publiques en santé-environnement en France au cours des quinze dernières années et de tirer des conclusions générales sur les rôles que les PNSE et les PRSE ont joué dans ce domaine. Elle montre que la connaissance et la réduction des expositions ont été parmi les sujets majeurs développés depuis 2004 alors que les effets sanitaires restent encore souvent à évaluer. La déclinaison des actions au niveau des territoires a joué un rôle essentiel. À l’issue de cette analyse, le HCSP propose trois grandes catégories de recommandations :

  • des recommandations générales à l’échelle nationale qui portent sur la gouvernance, la recherche, le recueil de données et la formation en santé environnement ;
  • des recommandations spécifiques aux PRSE, outils qui s’avèrent indispensables dans la gestion territoriale ;
  • des recommandations relatives aux quatre thématiques abordées dans l’évaluation

Ademe (2022). Mobiliser les acteurs du BTP sur la qualité de l’air Chantiers Air Climat Grand Annecy, Elaboration d’une charte de réduction des émissions de polluants sur les chantiers du BTP. Juin 2022. Consulter. En vue de mobiliser les acteurs du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) sur la qualité de l’air, le Grand Annecy a mis en place une démarche Chantiers Air Climat. Cette étude, lauréate de l’appel à projet AACT-AIR, a permis la formulation d’actions concrètes en faveur de la qualité de l’air et adaptées aux différents types de travaux, regroupées ensuite dans une charte Chantiers Air Climat. La rédaction de la charte a été menée de manière collaborative avec les acteurs du territoire concernés par la démarche et sa future application. Elle a été adoptée volontairement par les principaux donneurs d’ordres du territoire, et devra être utilisée notamment dans la commande publique. En parallèle, des chantiers pilotes ont été équipés en capteurs de polluants afin de repérer les activités émissives et d’apprécier l’efficacité des mesures préconisées par la charte. Les chantiers pilotes ont également montré qu’il est indispensable de réfléchir aux enjeux qualité de l’air en amont des chantiers. Les limites identifiées à l’élaboration d’une telle charte sont le manque de connaissance sur les activités émettrices de polluants et la difficulté à mesurer ces émissions

Boutaric Franck (2022). Objectivation des risques et transformations de l’action publique – Le cas de la pollution de l’air extérieur. Revue d’anthropologie des connaissances. Juin 2022. Consulter

National Audit Office [NAO, organisme parlementaire indépendant chargé du contrôle et de l’audit des administrations publiques britanniques] (2022). Tackling local breaches of air quality. 17 juin 2022. Consulter le communiqué, le résumé et le rapport

Association Respire (2022). Rapport sur les mesures effectuées par l’association Respire au dessus des bouches du métro parisien. 15 juin 2022. Consulter le communiqué et l’étudeSelon cette étude, la pollution aux particules (PM10, PM2,5 et PM1) est deux fois plus élevée aux abords des bouches d’aération que dans l’air extérieur urbain. L’association Respire a réalisé́ une campagne de mesure de la pollution de l’air au-dessus de 18 bouches d’aération du métro parisien entre octobre 2021 et mai 2022. Les mesures ont été réalisées afin de représenter les différentes conditions de circulation des métros (à proximité des stations et en milieu de tunnel entre deux stations), les différents types de matériel (métro sur rail ou sur pneu) et dans des situations de trafic différentes (trafic dense le matin ou moins dense le midi). L’étude montre que les concentrations en PM10, PM2,5 et PM1 sont en moyenne deux fois plus élevées aux abords des bouches d’aération que dans l’air extérieur urbain. Les dépassements atteignent même parfois jusqu’à 10 fois les valeurs de l’air extérieur, sur certaines tailles de particules fines (2 à 3 μm). Cette pollution trouve les mêmes sources de pollution que dans les enceintes ferroviaires souterraines : usure des matériaux due au freinage des rames, contacts entre le matériel roulant et la voie ferrée ou encore remise en suspension des poussières du fait de la circulation des rames

Energy Policy Institute (EPIC – Université de Chicago) (2022). Air Quality Life Index (AQLI) Update. 14 juin 2022. Consulter l’article (par Reuters) et le rapport. voir aussi l’AQLI

Umweltbundesamt (UBA) (2022). Considerations on the Revision of the Air Quality Directive 2008/50 EU Air quality projections, protection of ecosystems, assessment methods, monitoring concept. Juin 2022. Consulter

CNRS (2022). Paname 2022 : des campagnes pour étudier la qualité de l’air et le climat urbain. 10 juin 2022. Consulter le communiqué. L’initiative Paname 2022 a pour ambition de mieux comprendre les causes et effets du changement climatique en environnement urbain, grâce à des campagnes intensives de mesures qui se tiendront en région parisienne à l’été 2022. Cet ensemble de campagnes, qui battent leur plein à l’été 2022 à Paris et alentours, rassemble des scientifiques et des laboratoires du CNRS, de Météo-France, de l’Université Paris-Est Créteil, de Sorbonne Université, de l’Institut polytechnique de Paris, de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, d’INRAE, de LigAir et d’Airparif

Eurostat (2022). Environmental protection spending continues to rise. 10 juin 2022. Consulter

Anses (2022). Qualité de l’air des enceintes ferroviaires souterraines : Revue de la littérature sur les effets sanitaires, Proposition de concentrations en particules dans l’air à ne pas dépasser. Avis de l’Anses et Rapport d’expertise collective. 8 juin 2022. Consulter le communiqué, ainsi que le rapport et l’avis

Phys.org (2022). Less air pollution leads to higher crop yields, study shows.  2 juin 2022. Consulter

Lobell, D.B., Di Tommaso, S. & Burney, J.A. (2022). Globally ubiquitous negative effects of nitrogen dioxide on crop growth. Science Advances, Vol 8,Issue 22. 1er juin 2022. Consulter

Health and Environmental Alliance (HEAL) (2022). False fix: the hidden health impacts of Europe’s fossil gas dependency – Briefing (note d’analyse). 18 mai 2022. Consulter le communiqué et le rapport.  Selon HEAL, il s’agit de la première analyse de ce type sur les effets nocifs de la combustion du gaz naturel sur la santé. Elle montre que, pour la seule année 2019, la combustion du gaz naturel pour la production d’électricité (et de chaleur) a causé plus de 2 800 décès prématurés dus à la pollution atmosphérique (par les PM2,5, le NO2 et l’ozone) dans l’UE-27 et au Royaume-Uni

The Lancet (2022). Pollution and health: a progress update. 17 mai 2022. Consulter. La Commission du Lancet sur la pollution et la santé a indiqué que la pollution était responsable de 9 millions de décès prématurés en 2015, ce qui en fait le plus grand facteur de risque environnemental de maladie et de décès prématuré au monde. Elle a désormais mis à jour cette estimation en utilisant les données de l’étude sur la charge mondiale des maladies, des blessures et des facteurs de risque (Global Burden of Diseases, Injuriaes, and Risk Factors Study) de 2019. Les chercheurs constatent que la pollution reste responsable d’environ 9 millions de décès par an, ce qui correspond à un décès sur six dans le monde. Des réductions ont eu lieu en ce qui concerne le nombre de décès attribuables aux types de pollution associés à l’extrême pauvreté. Cependant, ces réductions des décès dus à la pollution de l’air et de l’eau par les ménages sont compensées par une augmentation des décès attribuables à la pollution de l’air ambiant et à la pollution chimique toxique (par exemple le plomb). Les décès dus à ces facteurs de risque de pollution moderne, qui sont la conséquence involontaire de l’industrialisation et de l’urbanisation, ont augmenté de 7 % depuis 2015 et de plus de 66 % depuis 2000. Malgré les efforts continus des agences de l’ONU, des groupes engagés, des individus engagés et de certains gouvernements nationaux (principalement dans les pays à revenu élevé), peu de progrès réels contre la pollution peuvent être identifiés globalement, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire, où la pollution est la plus sévère. Les auteurs de cet article soulignent qu’il est urgent de lutter contre la pollution et de prévenir les maladies liées à la pollution, en mettant l’accent sur la pollution atmosphérique et le saturnisme, et en se concentrant davantage sur la pollution chimique dangereuse. La pollution, le changement climatique et la perte de biodiversité sont étroitement liés. Pour réussir à maîtriser ces menaces conjointes, il faut une interface science-politique formelle, soutenue au niveau mondial, afin de guider les interventions, d’influencer la recherche et d’orienter le financement. La pollution a généralement été considérée comme un problème local à traiter par le biais de réglementations infranationales et nationales ou, parfois, de politiques régionales dans les pays à revenu élevé. Aujourd’hui, cependant, il est de plus en plus évident que la pollution est une menace planétaire et que ses facteurs, sa dispersion et ses effets sur la santé transcendent les frontières locales et exigent une réponse mondiale. Une action mondiale sur tous les principaux polluants modernes est nécessaire. Les efforts mondiaux peuvent être mis en synergie avec d’autres programmes mondiaux de politique environnementale, d’autant plus qu’une transition rapide et à grande échelle de tous les combustibles fossiles vers des énergies propres et renouvelables constitue une stratégie efficace pour prévenir la pollution tout en ralentissant le changement climatique, et présente donc un double avantage pour la santé planétaire.

Mailloux, N., Abel, D.W., Holloway, T. & Patz, J.A. (2022). Nationwide and Regional PM2.5-Related Air Quality Health Benefits From the Removal of Energy-Related Emissions in the United States. GeoHealth. 16 mai 2022. Consulter

Murakam, H. (2022). Substantial global influence of anthropogenic aerosols on tropical cyclones over the past 40 years. Science Advances, Vol 8,Issue 19. 11 mai 2022. Consulter

Cour des Comptes (2022). L’encadrement et le contrôle des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) dans le domaine agricole. 9 mai 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Ce rapport pointe plusieurs problèmes : des installations nombreuses et mal connues, des procédures assouplies en dépit des risques, des moyens de contrôle insuffisants, des sanctions peu dissuasives, une modernisation numérique et une coopération interministérielle à promouvoir, un nécessaire renforcement des contrôles, ainsi que des actions d’accompagnement. Le rapport formule quatre recommandations :

Recommandation n° 1 : (Ministère de la Transition écologique-DGPR, Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation-DGAL) : Donner sans délai aux services chargés du contrôle un accès rapide, complet et gratuit à toutes les bases de données d’identification animale (y compris porcs et volailles)

Recommandation n° 2 : (Ministère de la Transition écologique-DGPR, Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation-DGPE) : Revoir la nomenclature ICPE afin de réintroduire le régime de déclaration avec contrôles périodiques pour certaines installations relevant des rubriques 2101 (activités d’élevage, transit, vente, etc. de bovins), 2102 (activités d’élevage, transit, vente, etc. de porcs) et 2111 (activités d’élevage, transit, vente, etc. de volailles et gibiers à plumes).

Recommandation n° 3 : (Ministère de la Transition écologique-DGPR) (2024) : Organiser le transfert des rapports établis par les organismes agréés chargés des contrôles périodiques, dans le système d’information GUNenv

Recommandation n° 4 : (Ministère de la Transition écologique-DGPR) (2024) : Systématiser la présentation en conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST) et la publication d’un bilan annuel rendant compte de l’évolution détaillée du nombre d’ICPE agricoles, des résultats des actions de contrôle et des accidents et pollutions relevés

 
France Stratégies (2022). Soutenabilités ! Orchestrer et planifier l’action publique. 10 mai 2022. Consulter le communiqué, le rapport, la synthèse et la plaquette de présentation. Après deux ans de travaux, le rapport propose un nouveau référentiel pour une action publique à la fois durable, systémique et légitime. Articulée autour d’une orchestration cohérente des différents domaines de politiques publiques, et d’une planification renouvelée les inscrivant dans la durée, la « stratégie nationale des soutenabilités » proposée dans ce rapport vise à permettre de concilier enjeux environnementaux, sociaux et démocratiques
 
Ademe / Ineris (2022). Projet TOXinTRANSPORT – Caractérisations toxicologiques in vitro, chimiques et physiques de particules prélevées dans l’air d’habitacles de transport en roulage. 2 mai 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Le projet exploratoire TOXinTRANSPORT avait pour objectif d’évaluer l’apport que peuvent représenter les méthodes de caractérisation de la toxicité des particules en suspension (PM), en complément de méthodes de caractérisation chimique et physique pour étudier des environnements marqués par des particules de natures différentes telles que celles rencontrées en enceintes ferroviaires souterraines (EFS) et dans des rames en roulage.  Le potentiel inflammatoire des PM semble lié à des concentrations élevées en métaux (notamment en fer) ainsi qu’un potentiel oxydant (PO) élevé pour les mesures sur quai et en rame. Dans les deux types d’environnements (quai et rame), les échantillons ont été capables d’induire la production d’espèces réactives de l’oxygène (ROS) intracellulaires. En revanche, le potentiel inflammatoire s’est révélé beaucoup plus limité, y compris en rame où les teneurs en endotoxines étaient beaucoup plus élevées qu’en enceinte ferroviaire souterraine
 
Airparif (2022) . Bilan de la qualité de l’air. Année 2021. Surveillance et information en Ile-de-France. 5 avril 2022. Consulter le communiqué et le rapport
 
Machate, O., Schmeller, D. S., Loyau, A., Paschke, A., Krauss, M., Carmona, E., … & Brack, W. (2022). Complex chemical cocktail, containing insecticides diazinon and permethrin, drives acute toxicity to crustaceans in mountain lakesScience of The Total Environment, 154456. Mars 2022. Consulter
 
Iqair (2022). 2021 World Air Quality Report. 24 mars 2022. Consulter le communiqué, le rapport et le classement des villes (Paris est la 19e ville plus polluée au monde d’après ce classement). Le Rapport mondial sur la qualité de l’air 2021 est basé sur les données de concentrations de PM2,5 provenant de stations de surveillance de la qualité de l’air au sol dans 6 475 villes de 117 pays, régions et territoires. IQAir est une société suisse de technologie à vocation internationale, fondée en 1963 et spécialisée dans la diffusion de l’information et la collaboration dans le domaine de la qualité de l’air
 
Alliance des Collectivités pour la Qualité de l’Air (2022). Comment communiquer sur la qualité de l’air ? 24 mars 2022. Consulter. L’objet de ce livret pédagogique  est de montrer les différentes initiatives des collectivités pour rendre visible la qualité de l’air, pour sensibiliser les habitants en proposant des contenus pédagogiques et ludiques afin que chacun puisse se saisir de cet enjeu sanitaire majeur et devienne acteur de la qualité de l’air. Ce livret s’articule donc autour de 3 axes : informer, sensibiliser et rendre acteur. Il partage 21 projets de collectivités et/ou Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air
 
APSF (Association des Pollinariums Sentinelles de France) / RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) / AtmoFrance ( 2022). Rapport de surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant en France. 22 mars 2022. Consulter
 
SDES / MTE (2022). Bilan environnemental de la France – Édition 2021. 17 mars 2022. Consulter
 
Ademe (2022). Intégration de la qualité de l’air dans les PCAET – PLAN’AIR, Retours d’expérience, évaluation sur 30 territoires et recommandations. 15 mars 2022. Consulter. Atmo France et les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) ont souhaité porter, avec le soutien de l’ADEME, le projet PLAN’AIR afin d’aider les collectivités territoriales dans leurs actions pour un air plus propre. S’appuyant sur une enquête menée dans 30 territoires, l’objectif visait à dresser un premier bilan de la prise en compte par les élus et les parties prenantes de la thématique «qualité de l’air» dans les plans climat-air-énergie territorial (PCAET). Cette étude identifie des facteurs de succès ainsi que des freins à cette prise en compte de la qualité de l’air dans les PCAET. Elle met également en avant des démarches exemplaires et actions opérationnelles portées par certaines collectivités
 
Ademe (2022). Impacts de la voirie sur les émissions, la sécurité et le bruit (REVEAL) AACT-AIR 2019 : Réduction des émissions de polluants et efficacité environnementale des aménagements de voirie lyonnais. 15 mars 2022. Consulter le communiqué, l’étude intégrale et la synthèse. Le projet REVEAL a pour objectif principal de proposer un outil d’aide à la décision à la Métropole de Lyon permettant d’évaluer les émissions polluantes liées aux aménagements de voirie (stop, rond-point, ralentisseur, feu de circulation, etc.). Cet outil d’évaluation d’impact pour la qualité de l’air est fondé sur des bases de données de trajets en usage réel agrégées et des modèles d’émissions, de bruit et d’adhérence. Grâce à l’exploitation des données de mobilité de plusieurs milliers d’utilisateurs via l’application Geco Air et des boucles de comptage métropolitaines, des modélisations des émissions avant et après modification de l’infrastructure de voirie sont présentées, offrant une analyse globale de l’impact des aménagements réalisés ou envisagés. Ce rapport détaille la méthodologie employée, des données utilisées aux étapes de calcul des émissions de polluants liées aux aménagements, jusqu’à leur modélisation sous forme de cartographie
 
Adami GPontalti MCattani G, et al (2022). Association between long-term exposure to air pollution and immune-mediated diseases: a population-based cohort study.

Manczak, E. M., Miller, J. G., & Gotlib, I. H. (2022). Census tract ambient ozone predicts trajectories of depressive symptoms in adolescentsDevelopmental Psychology58(3), 485. 14 mars 2022. Consulter

HEI (Health Effects Institute) / IHME (Institute for Health Metrics and Evaluation) (2022). State of global air/2020. How does your air measure up against the WHO Air Quality Guidelines? A State of Global Air Special Analysis. 2 mars 2022. Consulter le communiqué et le rapport. Voir aussi les informations générales sur l’ouvrage annuel

HEI (Health Effects Institute) / IHME (Institute for Health Metrics and Evaluation) (2022). State of global air/2020. How does air pollution affect life expectancy around the world. A State of Global Air Special Report. 2 mars 2022. Consulter le communiqué et le rapport 

Sakhvidi, M.J.Z, Yang, Jun, et al (2022). Outdoor air pollution exposure and cognitive performance: findings from the enrolment phase of the CONSTANCES cohort. The Lancet Planetary Health. 1er mars 2022. Consulter. Voir également la traduction française de l’abstract

Rosales, C.M.F et al (2022). Chemistry and human exposure implications of secondary organic aerosol production from indoor terpene ozonolysis. Science Advances, Vol 8, Issue 8 . 25 février 2022. Consulter

Tang, R., Zhao, J., Liu, Y. et al. Air quality and health co-benefits of China’s carbon dioxide emissions peaking before 2030Nat Commun 13, 1008 (2022). 23 février 2022. Consulter

Zhao Y, Zhu Q, Lin J, Cai J. Association of Exposure to Particulate Matter Air Pollution With Semen Quality Among Men in ChinaJAMA Netw Open. 2022;5(2):e2148684. doi:10.1001/jamanetworkopen.2021.48684. 17 février 2022. Consulter

Agence européenne pour l’environnement (AEE) (2022). Managing air quality in Europe – Briefing (note d’analyse). 16 février 2022. Consulter

Association Respire (2022). Pollution de l’air : La grande majorité des écoles d’Ile-de-France au-dessus des recommandations de l’OMS. 15 février 2022. Consulter le communiqué et l’étude

European Public Health Alliance (EPHA) (2022). Improving air quality can decrease the health costs of epidemics, say researchers. 11 février 2022. Consulter le communiqué. Les résultats des travaux de recherche (publiés dans deux rapports) ont été présentés lors d’un débat en ligne « Air pollution and health – Improving air quality and tackling epidemics » le 10 février 2022. Consulter le premier rapport (Impact of air pollutants on viruses/virus infections – a systematic literature review and meta-analysis et sa fiche de synthèse, établis par l’Institute of Epidemiology – Helmholtz Munich) et le deuxième rapport (Air pollution and COVID-19. Social cost estimate of air pollution-related COVID-19 control measures, établi par CE Delft)

Airparif  / Observatoire Régional de Santé (ORS) Ile-de-France (2022). Avec les recommandations de l’OMS, 7 900 décès pourraient être évités en IDF. 10 février 2022. Consulter le communiqué d’Airparif et le communiqué de l’ORS. Télécharger la synthèse et l’étude

U-Switch (2022). The European capitals with the biggest reduction in air pollution. 9 février 2022. Consulter

Kuenen, J., Dellaert, S., Visschedijk, A., Jalkanen, J. P., Super, I., & Denier van der Gon, H. (2022). CAMS-REG-v4: a state-of-the-art high-resolution European emission inventory for air quality modellingEarth System Science Data14(2), 491-515. 7 février 2022. Consulter

Southerland, V. A., Brauer, M., Mohegh, A., Hammer, M. S., van Donkelaar, A., Martin, R. V., … & Anenberg, S. C. (2022). Global urban temporal trends in fine particulate matter (PM2· 5) and attributable health burdens: estimates from global datasetsThe Lancet Planetary Health. 1er février 2022L. Consulter

Christine M. Reitmayer, Robbie D. Girling, Christopher W. Jackson, Tracey A. Newman (2022). Repeated short-term exposure to diesel exhaust reduces honey bee colony fitness, Environmental Pollution, 2022, 118934, ISSN 0269-7491. 1er février 2022. Consulter

Lebel, E. D., Finnegan, C. J., Ouyang, Z., & Jackson, R. B. (2022). Methane and NOx Emissions from Natural Gas Stoves, Cooktops, and Ovens in Residential Homes. Environmental Science & Technology. 27 janvier 2022. Consulter

Association Respire (2022). Pollution de l’air : 100% des établissements scolaires de Lyon dépassent les seuils limites de l’OMS. 25 janvier 2022. Consulter le communiqué et l’étude

Sanjeev Bista, Clélie Dureau, Basile Chaix (2022). Personal exposure to concentrations and inhalation of black carbon according to transport mode use: The MobiliSense sensor-based study, Environment International, Volume 158, 2022, 106990, ISSN 0160-4120. 18 janvier 2022. Consulter le communiqué de l’Inserm et l’étude. Les mesures d’exposition individuelle à la pollution, qui se font en général au lieu de résidence, ignorent deux paramètres majeurs : l’exposition beaucoup plus importante lors des trajets et les variations des volumes d’air, et par conséquent de la quantité de polluants aériens, inhalés en fonction de l’activité physique des personnes lors de leurs déplacements. Une équipe de scientifiques encadrée par Basile Chaix, directeur de recherche Inserm, au sein de l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm/Sorbonne Université), s’est intéressée à l’impact de ces paramètres dans l’exposition au carbone suie, un polluant aérien produit par le trafic routier. Dans des travaux publiés dans Environment International, l’équipe de recherche compare différents modes de transports et montre que, bien que la marche à pied et le vélo exposent l’usager à une concentration en carbone suie très inférieure à celle des transports motorisés (en commun ou privatifs), l’augmentation de la ventilation due à l’activité physique entraîne l’inhalation de quantités plus importantes de ce polluant (source : Inserm, 18 janvier 2022)

Bouscasse, H., Gabet, S., Kerneis, G., Provent, A., Rieux, C., Salem, N. B., … & Slama, R. (2022). Designing local air pollution policies focusing on mobility and heating to avoid a targeted number of pollution-related deaths: Forward and backward approaches combining air pollution modeling, health impact assessment and cost-benefit analysisEnvironment international159, 107030. 15 janvier 2022. Consulter.  Voir également le communiqué du CNRS. Dans cette étude, financée par l’Université Grenoble-Alpes et l’Ademe, les décideurs ont fixé trois objectifs sanitaires, correspondant à des diminutions de 33% à 67% de la mortalité imputable aux PM2,5 en 2030, par rapport à 2016. Une diminution de 42% de l’exposition aux PM2,5 (de 13,9 µg/m3) était nécessaire pour atteindre la diminution de 67% de la mortalité imputable aux PM2,5. Pour chaque euro investi, le bénéfice total était d’environ 30€ pour les politiques axées sur le chauffage au bois, et de 1 à 68€ pour les politiques de circulation du trafic. Agir sur un seul secteur n’était pas suffisant pour atteindre une diminution de 67% de la mortalité imputable aux PM2,5. Cet objectif pourrait être atteint en remplaçant tous les équipements de chauffage au bois inefficaces par des poêles à granulés à faibles émissions et en réduisant de 36 % la circulation des véhicules motorisés des particuliers. Cela nécessiterait d’augmenter la part des modes actifs (marche, vélo…), induisant une augmentation de l’activité physique et des bénéfices supplémentaires pour la santé au-delà de l’objectif initial. Les bénéfices nets annuels se situent entre 484 et 629 € par habitant pour les politiques axées sur les modes actifs, contre 162 à 270 € non axées sur les modes actifs Les chercheurs concluent que les politiques urbaines réduisant fortement la mortalité attribuable à la pollution atmosphérique peuvent être identifiées par leur approche. Ces politiques peuvent être rentables.

Stafoggia, M. et al (2022). Long-term exposure to low ambient air pollution concentrations and mortality among 28 million people: results from seven large European cohorts within the ELAPSE project. The Lancet Planetary Health. 1er janvier 2022. Vol 6. Issue 1 E9-E18. Consulter

Ademe (2022). 10 ans d’études AACT-AIR : Focus Transports et Mobilités. Janvier 2022. Consulter

Ademe (2022). 10 ans d’études AACT-AIR : Focus Qualité de l’air intérieur, Urbanisme et Chantiers du BTP. Janvier 2022. Consulter

Ademe (2022). 10 ans d’études AACT-AIR : Focus Déchets verts et chauffage domestique au bois. Janvier 2022. Consulter

Documents publiés en 2021

Watts, N., Amann, M., Arnell, N., Ayeb-Karlsson, S., Beagley, J., Belesova, K., … & Costello, A. (2020). The 2020 report of The Lancet Countdown on health and climate change: responding to converging crises. The Lancet. Consulter l’étude intégrale (en anglais) et le résumé en français Le Rapport 2020 présente 43 indicateurs répartis en cinq sections : les impacts du changement climatique et l’exposition et la vulnérabilité au changement climatique; l’adaptation, la planification et la résilience pour la santé ; les mesures d’atténuation et les avantages connexes pour la santé ; l’économie et les finances ; et, l’engagement public et politique. Ce rapport représente les conclusions et le consensus des 35 principales institutions universitaires et agences des Nations Unies qui composent le Lancet Countdown, et s’appuie sur l’expertise de climatologues, de géographes et d’ingénieurs ; d’experts en énergie, en alimentation et en transports ; et, d’économistes, de spécialistes des sciences sociales et politiques, de spécialistes des données, de professionnels de la santé publique et de médecins

Brunekreef, B, et al., Air pollution and COVID-19. Including elements of air pollution in rural areas, indoor air pollution and vulnerability and resilience aspects of our society against respiratory disease, social inequality stemming from air pollution, study for the committee on Environment, Public Health and Food Safety, Policy Department for Economic, Scientific and Quality of Life Policies, European Parliament, Luxembourg, 2021. Consulter

Li, Q., Zheng, D., Wang, Y., Li, R., Wu, H., Xu, S., … & Qiao, J. (janvier 2021). Association between exposure to airborne particulate matter less than 2.5 μm and human fecundity in ChinaEnvironment International146, 106231. Consulter

AtmoFrance. L’air que nous respirons : les polluants en question – L’indice ATMO de la qualité de l’air. Consulter

European Parliament/Policy Department for Economic, Scientific and Quality of Life Policies (janvier 2021). Air pollution and COVID-19 Including elements of air pollution in rural areas, indoor air pollution, vulnerability and resilience aspects of our society against respiratory disease, social inequality stemming from air pollution. Consulter

Dragone, R., Licciardi, G., Grasso, G., Del Gaudio, C., & Chanussot, J. (2021). Analysis of the Chemical and Physical Environmental Aspects that Promoted the Spread of SARS-CoV-2 in the Lombard AreaInternational Journal of Environmental Research and Public Health18(3), 1226. 29 janvier 2021. Consulter

Khomenko, S., Cirach, M., Pereira-Barboza, E., Mueller, N., Barrera-Gómez, J., Rojas-Rueda, D., … & Nieuwenhuijsen, M. (2021). Premature mortality due to air pollution in European cities: A health impact assessment. The Lancet Planetary Health. 1er mars 2021. Consulter L’étude place Paris au 4e rang des villes d’Europe avec le plus de décès prématurés liés à la pollution de l’air et en particulier aux concentrations de PM2,5 et de NO2

Keller, C. A., Evans, M. J., Knowland, K. E., Hasenkopf, C. A., Modekurty, S., Lucchesi, R. A., … & Pawson, S. (2020). Global impact of COVID-19 restrictions on the surface concentrations of nitrogen dioxide and ozoneAtmospheric Chemistry and Physics Discussions, 1-32. 9 mars 2021. Consulter

Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) /Association des Pollinariums Sentinelles de France (APSF) / Fédération Atmo France (2021). Rapport de surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant en France en 2020. 16 mars 2021. Consulter le rapport et le communiqué.

Alpert, P.A., Dou, J., Corral Arroyo, P. et al. Photolytic radical persistence due to anoxia in viscous aerosol particlesNat Commun 12, 1769 (2021). 19 mars 2021. Consulter

Lequy, E., Siemiatycki, J., de Hoogh, K., Vienneau, D., Dupuy, J-F., Garès, V., Hértel, O., Christensen, J.H., Zhivin, S., Goldberg, M., Zins, M., Jacquemin, B.  (2021) Contribution of Long-Term Exposure to Outdoor Black Carbon to the Carcinogenicity of Air Pollution: Evidence regarding Risk of Cancer in the Gazel Cohort. Environmental Health Perspectives (EHP), Vol. 129, No. 3, 24 mars 2021. Consulter l’éude. Consulter le communiqué de l’Inserm

Sénat (2020). Santé environnementale : une nouvelle ambition. Rapport d’information de M. Bernard JOMIER et Mme Florence LASSARADE, fait au nom de la Commission des affaires sociales du Sénat n° 479. 24 mars 2021. Consulter

Vohra, K., Vodonos, A., Schwartz, J., Marais, E. A., Sulprizio, M. P., & Mickley, L. J. (2021). Global mortality from outdoor fine particle pollution generated by fossil fuel combustion: Results from GEOS-ChemEnvironmental Research, 110754. Avril 2021. Consulter

Ademe (2021). Émissions de polluants et vieillissement des revêtements de sol commercialisés SafeMATER : Suivi de la pollution dans l’air avec des produits pétrosourcés, biosourcés ou dépolluants, neufs et vieillis (essais au laboratoire et expérimentation en condition réelle). Avril 2021. Consulter

Airparif (2021). Dossier #02 Les particules. Avril 2021. Consulter

Santé publique France (2021). Impact de pollution de l’air ambiant sur la mortalité en France métropolitaine. Réduction en lien avec le confinement du printemps 2020 et nouvelles données sur le poids total pour la période 2016-2019. 14 avril 2021. Consulter l’étude intégrale et la synthèse

OCDE (2021). The Economic Benefits of Air Quality Improvements in Arctic Council Countries. 28 avril 2021. Consulter

Airparif (avec le soutien de Bloomberg Philanthropies et de la ville de Paris) (2021). Expérimentation pour une meilleure connaissance de la qualité de l’air dans les écoles parisiennes 2019-2020. 5 mai 2021. Consulter

SDES / MTE (2021). Bilan environnemental de la France – Édition 2020. 18 mai 2021. Consulter le rapport intégral, la vue d’ensemble et les fiches thématiques. Parmi les fiches thématiques : émissions de GES et empreinte carbone, pollution de l’air extérieur, énergies renouvelables, fiscalité environnementale, etc.

Alari, A., Schwarz, L., Zabrocki, L., Le Nir, G., Chaix, B., & Benmarhnia, T. (2021). The effects of an air quality alert program on premature mortality: A difference-in-differences evaluation in the region of ParisEnvironment International156, 106583. 18 mai 2021. Consulter

Airparif (2021). Qualité de l’air en Île-de-France en 2020. 20 mai 2021. Consulter

The Conversation (2021). Pollution de l’air : toutes les particules fines n’ont pas la même toxicité. 21 mai 2021. Consulter

Gabet, S., Lemarchand, C., Guénel, P. & Slama, R. (2021). Breast Cancer Risk in Association with Atmospheric Pollution Exposure: A Meta-Analysis of Effect Estimates Followed by a Health Impact Assessment. Environmental Health Perspectives (EHP), Vol 129, n°5. 26 mai 2021. Consulter

Conseil International pour le transport propre (ICCT) (2021). Quantifying the long-term air quality and health benefits from Euro 7/VII standards in Europe, Briefing (note d’analyse). 1er juin 2021. Consulter

Eurostat (2021). How polluted is the air in urban areas? 3 juin 2021. Consulter. Cette fiche d’information montre l’évolution des concentrations de PM2,5 dans les zones urbaines depuis 2000.

Cour des comptes européenne (CCE) (2021). Rapport spécial 12/2021: Principe du pollueur-payeur: une application incohérente dans les différentes politiques et actions environnementales de l’UE. 5 juillet 2021./ Consulter le rapport et le communiqué. Le principe du pollueur-payeur est l’un des principes fondamentaux de la politique environnementale de l’UE. Concrètement, cela signifie que les pollueurs supportent les coûts engendrés par la pollution résultant de leurs activités, y compris le coût des mesures prises pour prévenir, combattre et éliminer la pollution et celui qui pèse sur la société. En application de ce principe, il est dans l’intérêt des pollueurs d’éviter de causer des dommages environnementaux puisqu’ils sont tenus pour responsables de la pollution qu’ils génèrent. C’est également le pollueur, et non le contribuable, qui prend en charge les coûts liés à la réparation. Le rapport a pour objet de déterminer si ce principe a été correctement appliqué dans quatre domaines de la politique environnementale de l’UE : la pollution industrielle, les déchets, l’eau et les sols. La CCE a examiné si les actions de la Commission liées à la directive sur la responsabilité environnementale régissant les dommages environnementaux causés par l’activité économique avaient donné des résultats. Enfin, la CCE a cherché à déterminer si la Commission et les États membres avaient protégé le budget de l’UE en empêchant qu’il soit utilisé pour supporter des dépenses qui devraient être à la charge des pollueurs.

Convention Alpine (2021). 8e rapport annuel sur l’état des Alpes – La qualité de l’air dans les Alpes. Signaux alpins – édition spéciale. Juillet 2021. Consulter

Eurostat (2021). Environmental protection spending continues to increase. 7 juillet 2021. Consulter. Cette fiche d’information présente une vue d’ensemble des dépenses des Etats membres consacrées à la protection de l’environnement dans l’UE (2006-2020). Les dépenses des entreprises représentent la plus grande part des dépenses de protection de l’environnement, soit 57 % du total en 2020. La contribution des administrations publiques et du secteur à but non lucratif, ainsi que celle des ménages, sont beaucoup plus faibles, avec respectivement 22% et 21% du total en 2020.

SDES / MTE (2021). Vers un suivi national des résidus de pesticides dans l’air extérieur – Principaux résultats de la campagne nationale exploratoire. 22 juillet 2021. Consulter

Newbury, J. B., Stewart, R., Fisher, H. L., Beevers, S., Dajnak, D., Broadbent, M., … & Bakolis, I. (2021). Association between air pollution exposure and mental health service use among individuals with first presentations of psychotic and mood disorders: retrospective cohort study. The British Journal of Psychiatry, 1-8. 19 août 2021. Consulter

Agence européenne pour l’environnement (2021). European Union emission inventory report 1990-2019 under the UNECE Convention on Long-range Transboundary Air Pollution (Air Convention). 26 août 2021. Consulter le communiqué et le rapport

Energy Policy Institute at the University of Chicago (EPIC) (2021). Air Quality Life Index, Annual update. 1er septembre 2021. Consulter le communiqué et le rapport

The Clean Air Fund [organisation philanthropique internationale] (2021). The status of global air quality funding 2021 – An analysis of official development and foundation funding to improve outdoor air quality. 6 septembre 2021 Consulter le communiqué et le rapport 

OMM (2021). WMO Air Quality and Climate Bulletin – No. 1, September 2021. 7 septembre 2021. Consulter le communiqué et le bulletin

OMS (2021). WHO global air quality guidelines: particulate matter (‎PM2.5 and PM10)‎, ozone, nitrogen dioxide, sulfur dioxide and carbon monoxide. 22 septembre 2021.  Consulter le communiqué en français et en anglais, le rapport intégral, la synthèse, les questions/réponses, et notre article

Airparif (2021). Impact des nouveaux seuils de référence de l’OMS sur l’Île-de-France. 22 septembre 2021. Consulter

Ghosh, R., Causey, K., Burkart, K., Wozniak, S., Cohen, A., & Brauer, M. (2021). Ambient and household PM2. 5 pollution and adverse perinatal outcomes: A meta-regression and analysis of attributable global burden for 204 countries and territoriesPLoS Medicine18(9), e1003718. Consulter

Réseau Action Climat-France / Unicef (2021). De l’injustice sociale dans l’air : pauvreté des enfants et pollution de l’air. 14 octobre 2021. Consulter la synthèse et le rapport intégral

SDES / MTE (2021). Bilan de la qualité de l’air extérieur en France en 2020. 14 octobre 2021. Consulter le communiqué et le rapport

NASA (2021). Emission Reductions From Pandemic Had Unexpected Effects on Atmosphere. 9 novembre 2021. Consulter

Kogevinas, M., Castaño-Vinyals, G., Karachaliou, M., Espinosa, A., de Cid, R., Garcia-Aymerich, J., … & Tonne, C. (2021). Ambient air pollution in relation to SARS-CoV-2 infection, antibody response, and COVID-19 disease: a cohort study in Catalonia, Spain (COVICAT study)Environmental Health Perspectives129(11), 117003. 17 novembre 2021. Consulter le communiqué et l’étude

Bista, S., Dureau, C., & Chaix, B. (2022). Personal exposure to concentrations and inhalation of black carbon according to transport mode use: The MobiliSense sensor-based studyEnvironment international158, 106990. 20 novembre 2021. Consulter

Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) (2021). La qualité de l’air et Covid-19 : quelles interactions ? Rapport d’information établi par Mme Angèle PRÉVILLE, sénatrice et M. Jean-Luc FUGIT, député et Président du Conseil National de l’Air. 2 décembre 2021. Consulter

Furlong, M. A., Alexander, G. E., Klimentidis, Y. C., & Raichlen, D. A. (2022). Association of air pollution and physical activity with brain volumesNeurology98(4), e416-e426. 8 décembre 2021.  Consulter

Parlement européen (2021). Pollution and the spread of Covid-19. 9 décembre 2021. Consulter

Haut Conseil pour le Climat (2021). Avis portant sur les plans climats de trois Ministères. 10 décembre 2021. Consulter le communiqué et l’avis sur le plan climat du MTE, l’avis sur le plan climat du Ministère de l’Agriculture, et l’avis sur le plan climat du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance 

Commission européenne (2021). Rapport de la Commission au Conseil et au Parlement européen sur la mise en œuvre de la directive 2010/75/UE relative aux émissions industrielles COM(2021) 793 final. 14 décembre 2021. Consulter

Centre for Research on Energy and Clean Air (CREA) (2021). Year in Review: Air Pollution and Clean Energy in 2021. 15 décembre 2021. Consulter

Duan, J., Ren, C., Wang, S., Zhang, X., Reis, S., Xu, J., & Gu, B. (2021). Consolidation of agricultural land can contribute to agricultural sustainability in ChinaNature Food2(12), 1014-1022. 16 décembre 2021. Consulter. Cette étude démontre l’impact de la pollution de l’air sur le rendement agricole. Elle montre que les niveaux élevés de pollution à l’ozone en Asie provoquent chaque année en Chine, au Japon et en Corée du Sud des pertes de récoltes de riz, de blé et de maïs plus importantes qu’estimées précédemment, jusqu’à un quart du riz chinois. Selon les résultats, environ 33% des récoltes de blé en Chine sont perdues chaque année à cause de la pollution à l’ozone, 28% en Corée du Sud et 16% au Japon. Pour le riz, les pertes moyennes sont estimées à 23% en Chine (avec une vulnérabilité plus grande pour les variétés hybrides), près de 11% en Corée du Sud et plus de 5% au Japon. Au total pour les trois cultures, l’étude estime les pertes annuelles à 63 milliards de dollars

Documents publiés en 2020

Jos Lelieveld, Andrea Pozzer, Ulrich Pöschl, Mohammed Fnais, Andy Haines, Thomas Münzel, Loss of life expectancy from air pollution compared to other risk factors: a worldwide perspectiveCardiovascular Research. Consulter

ACNUSA (2020). Rapport sur la gestion de la qualité de l’air sur et autour des plateformes aéroportuaires. Consulter

Rauner, S., Hilaire, J., Klein, D., Strefler, J., & Luderer, G. (2020). Air quality co-benefits of ratcheting up the NDCsClimatic Change, 1-20. Consulter

Motlagh, N. H., Lagerspetz, E., Nurmi, P., Li, X., Varjonen, S., Mineraud, J., … & Kulmala, M. (2020). Toward massive scale air quality monitoringIEEE Communications Magazine58(2), 54-59. Consulter

Chang, S., Yang, X., Zheng, H., Wang, S., & Zhang, X. (2020). Air quality and health co-benefits of China’s national emission trading systemApplied Energy261, 114226. Consulter

Andre, M., Sartelet, K., Moukhtar, S., Andre, J. M., & Redaelli, M. (2020). Diesel, petrol or electric vehicles: What choices to improve urban air quality in the Ile-de-France region? A simulation platform and case studyAtmospheric Environment, 117752. Consulter

Gaudel, A., Cooper, O. R., Chang, K. L., Bourgeois, I., Ziemke, J. R., Strode, S. A., … & Thouret, V. (2020). Aircraft observations since the 1990s reveal increases of tropospheric ozone at multiple locations across the Northern Hemisphere. Science Advances6(34), eaba8272. Consulter

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (17 décembre 2020). Eléments d’estimation de l’impact de la méthanisation sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes. Consulter

Nazarenko, Y., Pal, D., & Ariya, P. A. (2021). Air quality standards for the concentration of particulate matter 2.5, global descriptive analysisBulletin of the World Health Organization99(2), 125.15. décembre 2020. Consulter

Bivas, A. et al (MINEFI) (2020). Le rôle des instruments économiques dans la lutte contre la pollution de l’air. Lire notre résumé

APSF, RNSA, AtmoFrance, 2020. Surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant – 2019. Lire notre résumé

Synthèses et analyses du Citepa de plusieurs études et rapports sur l’impact du Covid-19 sur les émissions de polluants:

Pollution de l’air et Covid-19. Quel bilan fin 2020? (publié le 08/12/2020)

Impact des mesures de confinement sur la qualité de l’air (publié le 16/04/2020)

Pollution de l’air et covid-19 : des liens complexes (publié le 28/04/2020)

Pollution de l’air et covid-19 : nouveau bilan à la fin du confinement (publié le 22/05/2020)

Journée d’études du Citepa : le Covid, catalyseur des politiques air et climat ? (10/11/2020)